Rechercher
  • Master2 MMSSP

À la rencontre de Werner BOUCHER, étudiant du Master 2 MMSSP.


  • Peux-tu nous présenter ton parcours universitaire ainsi que tes expériences professionnelles ?

J’ai effectué toute ma scolarité à l’UFR STAPS de l’Université de Rouen. Je me suis spécialisé en Management du Sport lors de ma troisième année pendant laquelle j’ai effectué un stage au sein du CGHN (Club de Gendarmerie des Hauts-Normands) sur une partie événementielle. J’ai décidé par la suite de poursuivre en Master 1 Management du Sport où j’ai découvert le domaine de la recherche au sein du laboratoire CETAPS. J’ai donc pu faire une première étude sur l’explicitation du concept de RSE (Responsabilité Sociale des Entreprises) dans le secteur du football professionnel français. Ce travail s’est concrétisé par un article scientifique co-écrit avec le maître de conférence Aurélien François, mon tuteur et directeur de mémoire. Me voici actuellement dans le Master 2 MMSSP.

  • Peux-tu nous décrire ta structure de stage et tes différentes missions ?

Je suis toujours au laboratoire CETAPS sur une nouvelle étude s’intéressant cette fois-ci aux clubs s’étant dotés d’une ou plusieurs structures dédiées à l’engagement social type fondation, fonds de dotation ou association citoyenne, toujours dans le secteur du football professionnel français.

  • Selon toi, quels sont les avantages d’une formation en alternance ?

Les avantages ? C’est très professionnalisant et formateur ! D’être sur plusieurs tâches en même temps, savoir concilier les exigences du Master et celles professionnelles. C’est aussi un bon moyen de rentrer petit à petit dans le monde du travail. De ce fait la transition entre le statut d’étudiant et celui de professionnel n’est pas si brutale. Après il ne faut pas se le cacher c’est dense ! Si tu trouves le moyen de t’ennuyer ce n’est pas normal !

  • Décris-nous le master 3 mots ?

Intense – Professionnalisant - Solidarité

  • Quel est ton projet professionnel ?

Lors de ma troisième année et le début du Master 1, mon projet professionnel était d’effectuer un niveau d’étude Bac +5 pour pouvoir prétendre au concours d’officier de la Gendarmerie nationale. Puis j’ai découvert le milieu de la recherche et je me suis laissé prendre au jeu ce qui a totalement redéfinis mes envies et projets. J’ai déposé il n’y a pas longtemps un projet de thèse et j’aimerais poursuivre dans cette voie. À terme, l’objectif est de retourner dans le privé auprès des clubs professionnels en étant qu'« expert » dans mon domaine et être une sorte de consultant.

  • Selon toi, qu’est ce qui fait un bon Manager / Responsable ?

Selon moi, un bon manager est celui qui sait être proche de ses équipes, sans forcément tomber dans l’affecte. Il faut qu’il soit actif, qu’il montre à ses collaborateurs que lui aussi peut effectuer leurs tâches. Je pense aussi qu’il est nécessaire de savoir être à l’écoute mais également ne pas pointer que le négatif, savoir faire ressortir le positif et les points forts de chacun pour pouvoir évoluer et avancer tous ensemble. C’est un collectif comme dans une équipe sportive.

  • Si tu étais une personnalité sportive, laquelle serais-tu et pourquoi ?

Je pense Conor McGregor ! Au-delà de son côté désinvolte et insolent (que j’aime d’ailleurs beaucoup), c’est un véritable guerrier, il ne lâche rien. C’est un mec qui a dû bosser dur pour en arriver là et aujourd’hui il est où personne ne l’attendait ... Ça me plaît, c’est inspirant !

  • Dans un monde idéal, où te vois-tu dans 10 ans ?

Dans un monde idéal ? On va dire expert dans le domaine de l’engagement et de l’utilité sociale dans le sport professionnel, faisant du consulting pour les clubs ! Ou alors Directeur de la Liverpool FC Foundation, ça pourrait être plutôt cool ça !


0 vue0 commentaire